Agents exerçant à l’étranger : Victoire à la Pyrrhus de Bercy

Dans un communiqué en date du 21 février, FO Finances s’ insurgeait contre les nouvelles velléités du Quai d’Orsay de s’approprier les emplois de la Direction du Trésor et en priorité les agents exerçant à l’étranger.

Là ne s’arrêtait pas les ambitions de M. Le Drian, puisqu’au final sept ministères se trouvaient happés par son projet initial de transférer l’ensemble des agents exerçant à l’étranger dans son ministère.

Dans un courrier commun, initiative pour le moins originale et dans des termes certes diplomatiques, comme il se doit, les sept ministres s’insurgeaient du comportement de leur homologue et demandaient un arbitrage du Premier Ministre.

Dans la même période, toutes les structures FO sont intervenues auprès des plus hautes autorités de l’État pour stopper le « hold-up » en cours.

Une réunion interministérielle, qui s’est tenue vendredi dernier, a permis d’éviter le pire mais au prix d’un arbitrage qui pourrait s’apparenter à une victoire à la Pyrrhus pour Bercy.

La gestion des personnels de la Direction du Trésor demeure de la pleine compétence du ministère de l’économie et des finances. C’est un acquis important, pour lequel FO Finances a oeuvré, mais qui a une lourde contrepartie.

Le Ministre de l’Europe et des affaires étrangères récupère le patrimoine immobilier à l’étranger, les budgets de fonctionnement et une partie des emplois budgétaires des autres ministères (les fonctions supports, environ 40 pour Bercy).

Mais pour lui la partie n’est pas terminée. Sa tactique : concentrer l’attention sur une bataille de frontières au lieu des réformes de structures et de stratégie, les réformes de gouvernance et de gestion, concentrer la baisse exigée par Matignon de 10 % des agents exerçant à l’étranger sur les fonctions supports, qu’il n’entend pas assumer et récupérer les budgets.

Laurent Fabius n’avait pas pu mener à son terme la tentative d’annexion qu’il avait lancée sur le commerce extérieur en 2014, suite à l’opposition déjà des syndicats de Bercy. Jean-Yves Le Drian est en passe de réussir une prédation sournoise sur l’ensemble des réseaux à l’étranger des autres ministères, et pas seulement sur le Commerce extérieur.
Si M. Le Maire pense avoir évité le pire, il n’en demeure pas moins que son ministère sort affaibli de ce bras de fer, qui aura inévitablement des répercussions sur le travail au quotidien de ses agents exerçant à l’étranger.

Ces personnels peuvent compter sur la détermination de FO Finances et de ses syndicats nationaux concernés pour défendre leurs intérêts dans les mois difficiles qui s’annoncent.

Paris, le 11 Avril 2018

 

Télécharger le communiqué : FEDEFO-CommuniqueAgentsExercantAletranger-avril2018

 

Sur le même sujet

Voir tout sur Actualités

Voir tout sur Carrière

Voir tout sur Dialogue Social

Commentaires fermés.