Commerce extérieur : le Trésor résiste toujours au Quai d’Orsay

Mise en place sous Laurent Fabius, prédécesseur de Jean-Yves Drian aux Affaires étrangères, la diplomatie économique renforce tous les jours le pouvoir du Quai d’Orsay au détriment de Bercy sur le commerce et les relations économiques extérieures.

On vient encore d’avoir un exemple de cette bataille feutrée, avec la récente tentative du ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE) d’obtenir la tutelle de l’ensemble des services à l’étranger touchant au monde de l’export et plus largement de l’international (attachés douaniers, agricoles, financiers…). Et plus particulièrement le réseau des Services économiques (SE), soit environ 700 personnes, dont 150 conseillers et 160 attachés économiques. Motif invoqué : une mutualisation des moyens justifiées par les restrictions budgétaires.

Au final, les manœuvres en coulisse du MEAE n’ont pas totalement abouti dans le sens qu’il souhaitait, après des mois de réflexion au sein du gouvernement et de débat impliquant la haute Administration et des parlementaires très concernés par la réforme du dispositif de soutien commerce extérieur .

Jean-Claude Mailly (FO) est intervenu
Lors de la réunion interministérielle du 6 avril dernier, il a effectivement été décidé que l’essentiel du réseau économique restait au ministère de l’Économie et des finances. Mais à la direction générale du Trésor, on est conscient que le couperet est passé près. Non seulement la haute hiérarchie de Bercy se serait mobilisée -dont le ministre Bruno Le Maire lui-même et la directrice générale du Trésor, Odile Renaud-Basso -, mais les syndicats auraient joué également un rôle notable.

D’après nos informations, le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, serait intervenu en personne à plusieurs reprises auprès d’Édouard Philippe. Objectif : démontrer au Premier ministre que la mutualisation proposée n’est pas pertinente.

De façon concrète, Bercy reproche au Quai d’Orsay, de vouloir, sous couvert de proposer des économies de fonctionnement, remplacer les conseillers économiques par des fonctionnaires sans poste du MEAE, personnels sans compétence économique dont le ministère ne saurait que faire, faute d’une gestion maîtrisée.

Le Quai d’Orsay « a réussi une prise de guerre »
A Bercy, on est persuadé que si le Quai d’Orsay a perdu une bataille, il n’a pas pour autant abandonné son projet. Un projet qui, en ce qui concerne le Trésor, ne concernerait pas que le réseau des SE, mais aussi d’autres services comme l’aide publique au développement (APD) et l’action multilatérale. Soit au total les deux tiers du personnel, calculé en équivalent temps plein (ETP), de la DG Trésor.

Dans cette bataille, le MEAE a quand même « réussi une prise de guerre », s’énerve-t-on au sein du réseau. Les crédits de fonctionnement, le patrimoine immobilier et les fonctions de support à l’étranger passeront sous sa coupe. Les fonctions support sont principalement les agents de droit local (ADL), mais aussi des agents contractuels qui ne sont pas des ADL.

Un trio de haut fonctionnaires pour organiser la mise en œuvre
Pour que les transferts s’effectuent correctement, un trio de haut vol a été commis à la définition des meilleures procédures pour organiser la mise en œuvre.

Dans ce groupe de haut niveau, on retrouve deux conseillers-maîtres à la Cour des Comptes : Denis Tersen, qui fut directeur de cabinet au ministère du Commerce extérieur (juin 2012-avril 2014) et au secrétariat d’État au Numérique (avril 2014-avril 2015), et Alain Le Roy, ancien secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nations unies (juin 2008-décembre 2011) et plusieurs fois ambassadeurs (à Madagascar, entre 2005 et 2007 ; chargé de l’Union pour la Méditerranée, de septembre 2007 à juin 2018 ; en Italie, de décembre 2011 à août 2014).

Ce duo est complété par un conseiller d’État, Philippe Josse, ancien directeur du Budget. Le trio devra remettre une feuille de route avec ses propositions au Premier ministre, le 1er juin.

Source : François Pargny – LE MOCI – 19 avril 2018

 

Sur le même sujet

Voir tout sur Actualités

Voir tout sur Dialogue Social

Commentaires fermés.