Départ surprise du patron du Trésor, Bruno Bézard

Après deux ans en place, cet X-ENA quitte l’un des plus prestigieux postes de l’Administration pour rejoindre un fonds d’investissement franco-chinois.

C’est une première à Bercy. Bruno Bézard quitte le prestigieux poste de directeur du Trésor pour rejoindre un fonds d’investissement. Cet ancien directeur général des Finances publiques était en place depuis seulement deux ans. Après trente ans de carrière au ministère des Finances, il souhaite se lancer dans un «projet entrepreneurial», a indiqué Bercy dans un communiqué.
Bruno Bézard, 53 ans, a choisi Cathay Capital, une plateforme franco-chinoise qui dispose de six bureaux dans le monde (Paris, Pékin, Shanghai, Francfort, New York et San Francisco) afin d’«ouvrir une nouvelle page de (sa) vie professionnelle», selon ses termes. Ce major de l’École polytechnique et de l’ENA devra y créer un fonds d’investissement destiné à financer des entreprises européennes et asiatiques. Après avoir dirigé à Pékin le service économique de l’Ambassade de France, il va ainsi renouer avec l’une de ses passions, l’Asie, et la Chine en particulier.
Le «cerveau» de Bercy

Très estimé par ses pairs, Bruno Bézard avait succédé en 2014 à Ramon Fernandez, sur recommandation de François Hollande, à la tête du Trésor, souvent considéré comme le «cerveau» de Bercy. L’un des jobs les plus convoités de l’Administration française où il dirigeait 1500 agents de haut vol qui œuvrent à la préparation de la politique économique du pays.

Avant d’arriver à la tête du Trésor, il avait été aussi bien conseiller économique de Lionel Jospin à Matignon que directeur général de l’Agence des participations de l’État (APE), nommé par la droite. A la tête des Finances publiques, il avait eu la lourde tâche de gérer l’affaire Cahuzac et de défendre ses services devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale. Le nom de son successeur n’a pas été annoncé.

BBezard-012016

Bruno Bézard à Bercy, le 23 janvier 2015. Crédits photo : © Charles Platiau / Reuters/REUTERS

Sur le même sujet

Voir tout sur Actualités

Commentaires fermés.